En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Nouvelles -

Gignac Lot


Gignac, Lot, 46, Quercy, mairie, informations municipales, situation géographique, présentation de la commune, cartes, histoire, architecture quercynoise, économie locale: agriculture, artisanat, entreprises, safran, commerces et services, agenda, calendrier des animations, loisirs (sports, randonnées, bibliothèque, multimédia, patrimoine, vie religieuse


Trois conservatoires botaniques nationaux aux Trois Evêques - par Robert_Vayssie le 26/11/2020 08:17 

botanistes2.JPG

Vendredi 11 mai 2012, trois conservatoires botaniques nationaux se sont retrouvés sur le site de la Pierre des Trois évêques. Le projet : recenser la flore et la végétation que l'on trouve sur le Causse de Martel au point de rencontre des Trois Régions Aquitaine, Limousin et Midi-Pyrénées. Etaient présents les botanistes du Conservatoire Pyrénées et Midi-Pyrénées dont le siège est à Bagnères de Bigorre, les botanistes du Conservatoire Sud Atlantique basé à Audenge près d'Arcachon et les botanistes du Conservatoire Massif Central dont le siège est à Chavaniac-Lafayette dans le 43 et qui disposent d'une antenne à Limoges. "C'est la première fois que nous nous retrouvons aux Trois Evêques, expliquent-ils. Les plantes n'ont pas de frontières". Ils avancent lentement, se penchent, prennent une loupe, s'interrogent, notent immédiatement sur leurs relevés. "Vous avez une richesse de plantes exceptionnelles, particulièrement des plantes de rocaille". Sur le site, on entend parler d'hélianthèmes des Apennins, de la mélitte à feuille de mélisse, de l'hellébore fétide, de globulaires, de l'anthyllis, du troène sauvage, d'églantine propre à cette région et, bien sûr, des différentes espèces d'orchidées.

botanistes1.JPG

botanistes3.JPG

Trois conservatoires botaniques nationaux aux Trois Evêques - par Robert_Vayssie le 26/11/2020 08:17 

botanistes2.JPG

Vendredi 11 mai 2012, trois conservatoires botaniques nationaux se sont retrouvés sur le site de la Pierre des Trois évêques. Le projet : recenser la flore et la végétation que l'on trouve sur le Causse de Martel au point de rencontre des Trois Régions Aquitaine, Limousin et Midi-Pyrénées. Etaient présents les botanistes du Conservatoire Pyrénées et Midi-Pyrénées dont le siège est à Bagnères de Bigorre, les botanistes du Conservatoire Sud Atlantique basé à Audenge près d'Arcachon et les botanistes du Conservatoire Massif Central dont le siège est à Chavaniac-Lafayette dans le 43 et qui disposent d'une antenne à Limoges. "C'est la première fois que nous nous retrouvons aux Trois Evêques, expliquent-ils. Les plantes n'ont pas de frontières". Ils avancent lentement, se penchent, prennent une loupe, s'interrogent, notent immédiatement sur leurs relevés. "Vous avez une richesse de plantes exceptionnelles, particulièrement des plantes de rocaille". Sur le site, on entend parler d'hélianthèmes des Apennins, de la mélitte à feuille de mélisse, de l'hellébore fétide, de globulaires, de l'anthyllis, du troène sauvage, d'églantine propre à cette région et, bien sûr, des différentes espèces d'orchidées.

botanistes1.JPG

botanistes3.JPG

(26/11/2020 08:17)

04/12/2020 17:18