Maurice Mourlhou ( -2004)

Maurice Mourlhou (1920-2004)

Né le 27/02/1920 à Montagnac, Maurice Mourlhou a été arrêté dans son village de Montagnac en mai 1943 par la police française, soumis à un interrogatoire particulièrement musclé dans les locaux du poste de police de la place Jourdan à Limoges, conduit à la centrale d’Eysses, puis déporté à Dachau-Allach où il devient le matricule 73.790. A son retour, en mai 1945, il ne pesait plus que 35 kg. Un film sur le camp où il avait été interné a été projeté dans la salle des fêtes Lagarde. Les spectateurs n’arrivaient pas à croire ce qu’ils voyaient, ils disaient : "C’est pas possible, c'est du cinéma". Et Maurice Mourlhou est sorti en pleurant.
Tout au long de sa vie, Maurice Mourlhou a contribué au devoir de mémoire en allant raconter dans les écoles ce qu’il avait vécu, pour que les nouvelles générations sachent et n’oublient pas.

portrait.jpg

Détenteur de nombreuses décorations, en particulier de la Médaille militaire, de la Croix de Guerre avec palme et de la Croix du Combattant, il avait été fait Chevalier de la Légion d’Honneur en 1978.
Lors de ses obsèques en mars 2004, Marcel-Eugène Labroue, maire de Gignac, et Roger Gouffault, président de la Fédération Nationale des Déportés et Internés Résistants et patriotes (FNDIRP), ont rendu hommage à ce résistant de la première heure, membre d’un groupe FTP du Lot.


Date de création : 04/05/2022 09:04
Catégorie : -

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !