En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.

Un personnage qui tombe la tête la première

02 statuette.JPG

Un personnage qui tombe, la tête la première, et qui essaie de s'accrocher au mur : il s'agit de la chute du pécheur, damné et précipité dans le gouffre de l'Enfer. Leçon transmise au passant : voilà ce qui attend le fidèle qui succombe au Mal.

Cette statuette (fin XIIe s. ou début du XIIIe s.) a été victime de vandales qui ont cassé bras et avant-bras. On voit nettement les cassures au niveau des mains et de l'épaule gauche

Les modillons voisins illustrent certains des sept péchés capitaux :

  • l'orgueil : l'attribution à ses propres mérites de qualités qui sont des dons de Dieu ; 
  • l'avarice : l'accumulation des richesses recherchées pour elles-mêmes ;
  • l'envie : la volonté de s'approprier des possessions d'autrui ;
  • la colère: l'excès en paroles ou en actes : insultes, violences, meurtre ; 
  • la luxure : le plaisir sexuel recherché pour lui-même et non pour la procréation ; 
  • la gloutonnerie : souvent nommée à tort gourmandise, car c'est de démesure et d'aveuglement qu'il s'agit ;
  • la paresse spirituelle : l'éloignement de la prière, de la pénitence et de la lecture spirituelle.

On imagine la difficulté qu'ont éprouvée les artistes de cette période romane pour représenter ces péchés. Comment reconnaître dans une statue la paresse spirituelle, l'orgueil ou encore l'envie ?


Date de création : 25/02/2021 12:58
Catégorie : -

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !