En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Deux papillons en régression au niveau national

L'Azuré du serpolet

Ce papillon développe ses derniers stades larvaires au sein de fourmilières. Ses plantes hôtes sont le thym et la Marjolaine, espèces typiques des pelouses sèches. L’azuré du serpolet est en régression marquée au niveau national et fait l’objet actuellement d’un plan national d’actions pour sa préservation. Chez nous il n’est ni rare ni commun dans notre région ; il peut être abondant par endroits, mais demeure localisé.

azure 01.JPG

azure 02.JPG

azure 03.JPG

azure 04.JPG

azure 05.JPG

Le Nacré de la filipendule

Ce papillon est devenu rarissime en prairie. La filipendule ou Reine-des-Prés, sa plante hôte sur laquelle il pond ses oeufs, ne pousse que dans les zones sans engrais. On peut encore le voir assez souvent sur les pelouses calcaires du Causse de Martel, comme sur le Pech des Eoules, autour du moulin à vent. Il ne semble pas directement menacé dans la région, mais il pourrait localement subir les effets d’une déprise agricole importante, à savoir la fermeture de ses milieux de prédilection. Son cycle biologique original fait qu’il est plus vulnérable que d’autres espèces moins spécialisées. En effet, la présence simultanée de la plante-hôte et d’une espèce particulière de fourmi rouge lui est nécessaire. Le Nacré est présent essentiellement dans le quart sud-est de la France, avec également un noyau de population important sur les causses du Quercy.

01.JPG

02.JPG

03.JPG


Catégorie : Faune et flore sur le Causse de Martel -