En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.

Cérémonies commémorant la Grande Guerre le 11 novembre 2014

A Gignac

Le 11 novembre 2014 Gignac et Nadaillac ont commémoré de manière inhabituelle la signature de l'armistice du 11 novembre 2014.
Messe à 9 h 30, puis, à la fin de l'office religieux, vers 10 h 20, les cloches de Gignac et Saint-Bonnet ont sonné pendant 7 minutes, à la même heure que le 11 novembre 1918. En effet le télégramme annonçant la fin de l'armistice était arrivé à la Poste à 10 h 10 avec le message suivant :

TELEGRAMME OFFICIEL
Préfet à Maire Gignac Lot
Pour fêter victoire veuillez faire immédiatement sonner à toute volée toutes les cloches de votre commune, illuminez et pavoisez tous édifices aux couleurs française et alliées et si possible faire tirer salve d'artillerie

telegramme11nov18.JPG

Défilé derrière les drapeaux des Anciens Combattants de 1914-1918 de Gignac et Nadaillac jusqu'au Monument aux Morts. Le drapeau de Gignac était porté par un Gignacois âgé de 18 ans (l'âge des plus jeunes victimes de Gignac et Nadaillac).

Gignac1.JPG

Déroulement de la cérémonie  :
- Dépôt de gerbe
- Sonnerie aux Morts
- Minute de silence
- Appel aux Morts personnalisé par les écoliers du RPI Gignac-Nadaillac (nom, prénoms, état civil, nombre d'enfants, nom du village, métier)
- La Marseillaise (version du début des années 1930)
- Témoignages de deux descendants de Morts pour la France, Jules Barconnière et Clément Yronde
- Discours de la Présidente du Conseil Municipal Jeunes (CMJ)
- Discours d'Eugène Marcel Labroue, maire de Gignac
- Hymne européen (final de la 9e symphonie de Beethoven)

Gignac2.JPG

Gignac3.JPG

Gignac4.JPG
 

jeunes.jpg

A Nadaillac

Après la cérémonie qui a eu lieu à Gignac, déplacement à Nadaillac pour une cérémonie identique suivie par la visite de l'exposition du Centenaire en hommage aux 100 poilus de Gignac et Nadaillac.

nadaillac1.JPG

nadaillac2.JPG
nadaillac3.JPG

nadaillac4.JPG

nadaillac5.JPG

La petite et la grande histoire

Article paru dans Sud-Ouest le 21 novembre 2014

wink
Serge Eymard, maire de La Feuillade et conseiller général, a apprécié les objets et panneaux exposés.

Après avoir été accueillie à Gignac (Lot), une exposition sur le centenaire de la Grande Guerre a fait étape, samedi, à la salle des fêtes de Nadaillac. Elle a attiré plus de 200 personnes, dont quelques personnalités locales. La salle offrait moins d’espace qu’à Gignac, où près de 600 visiteurs s’étaient pressés. L’exposition était donc légèrement moins complète, mais regroupait cependant de nombreuses pièces historiques, des articles traitant de la guerre et des objets appartenant aux soldats des deux camps, notamment.
L’histoire de la commune
Surtout, l’histoire de la commune et de ses habitants pendant cette période trouble était au centre des attentions. C’est ce qui a attisé la curiosité du maire de Nadaillac, Jean-Claude Veyssière, mais aussi de ses collègues de Carlux, André Alard, et de La Feuillade, Serge Eymard. Ce dernier, également conseiller général de Terrasson, a apprécié l’exhaustivité des pièces exposées, qui permettent de retracer l’histoire de la commune à l’arrière du front : « Il est important, surtout dans un pays où l’on vit en sécurité et où les conflits sont retracés par les médias, de transmettre la mémoire collective aux plus jeunes afin qu’ils sachent ce qui s’est passé. »
Dans la soirée, 140 personnes se sont retrouvées à la salle des fêtes de Gignac pour une soirée cabaret réussie sur le thème « chant et danses de la Belle Époque aux Années folles ».


Date de création : 11/09/2020 13:23
Catégorie : -

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !