En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.

Les anciens combattants honorés

14_07_2010_1.jpg

14_07_2010_2.jpg

A l'initiative d'Hubert Falco, secrétaire d'Etat à la Défense et aux Anciens combattants,  ce 14 juillet 2010 a été une journée de reconnaissance à l'ensemble des anciens combattants. A Gignac, après le dépôt d'une gerbe au Monument aux Morts et une minute de silence, le maire, Marcel-Eugène Labroue, a remis un diplôme d'honneur à deux anciens combattants, Marcel Delpech et Fernand Liébus, et à Paul Brunerie, un résistant de la première heure.


14_07_2010_3.jpg

14_07_2010_4.jpg

14_07_2010_9.jpg

Marcel Delpech a pris la parole pour retracer l'histoire du drapeau qui a accompagné toutes les cérémonies à Gignac depuis 1919 et pour rappeler quelques faits vécus en Allemagne, en particulier l'arrivée d'un convoi de juifs français à la gare de Kassel. "Le capitaine allemand avait un grand chien loup et une cravache à la main. La désespérance se lisait sur les visages de ces hommes, femmes, enfants, vieillards couverts d'excréments et attaqués par les chiens.

14_07_2010_8.jpg

Paul Brunerie a expliqué sa situation : "Je n'étais pas soldat, j'étais un gars des forêts. J'ai connu la prison de Limoges, de Cahors, d'Agen, ça a été très dur parfois. Nous transmettions des renseignements aux premiers maquis. On a été dénoncé."

14_07_2010_6.jpg

Puis Marcel Eugène Labroue a déclaré aux récipiendaires longuement applaudis : "Je suis particulièrement fier de vous remettre ce diplôme. Je vous transmets tout mon respect et ma gratitude. Ces applaudissements vont à vous trois bien sûr, mais aussi à tous ceux qui ont disparu depuis 70 ans. Vous honorer vous, c'est aussi honorer tous ceux qui ont combattu pour la France."


Date de création : 04/09/2020 11:16
Catégorie : -

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !