En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.

Curiosités architecturales

05 imagette.JPG Sculpture de l'église de Saint-Bonnet
Modillon de l'abside (corbeau sculpté)
Tonnelet ou dolio ?
Péché capital illustré : la luxure

Cliquez sur ce lien

Restauration de calvaires

Quelques exemples de calvaires restaurés au fil du temps

Croix de la Tounissade

Pierre monolithe restaurée en 2008
Inscription INRI sur le bras supérieur
Ancienne croix de carrefour, située au lieu-dit Les Quatre Chemins (Plan cadastral de 1830), qui servait de reposoir : à cause de l’éloignement des villages, lors des enterrements, on changeait de porteurs ici.
Avec la cession aux particuliers de lacs et chemins vicinaux, à la fin du XXe siècle, certains chemins ont été vendus, si bien que cette croix n’est plus située à un carrefour.

16 tounissade.JPG
Avant restauration
tounissade 3.JPG
Après restauration

Croix de la Forêt Basse (route du Touron)

Le plan cadastral de 1829-1830 porte le toponyme Croix de la Mission. Le 28 avril 2009, sous l'égide de l'association «Lo Patrimoni», le carrefour du Touron s'est vu doté d'une nouvelle croix en chêne, réalisée gracieusement par Louis Laval, ancien menuisier de Gignac. La première, mise en place lors d'une Mission du début du XIXe s, a été remplacée plusieurs fois, la dernière fois c’était en 1953 à l’occasion de la dernière Mission. Celle-ci fut remplacée à son tour, en 1959, par la croix de l'ancien cimetière situé dans le bourg et transformé en place publique en 1958. En 2004, lors de l'aménagement du pourtour de l'église, cette croix a réintégré l'ancien jardin du presbytère, et avait laissé le socle du Touron bien vide.

 croix Louis Laval.jpg
A droite, Louis Laval (décédé en 2017)

Croix de Roche

En fer forgé sur dé monolithe à la sortie du bourg, route de La Lande (mentionnée dans le plan cadastral de 1830)
Déplacée en 2012 pour élargir le passage, socle reconstruit.

05 croix sortie bourg.JPG

croix de roche travaux.JPG

Croix du Chazal (hauteur 140 cm)

Croix de pierre à cabochons portant deux inscriptions sur la face avant :  O CRUX AVE. et MDCCCXX.
Croix de carrefour portant deux dates : à l’arrière du croisillon en calcaire gris non gélif, 1736, et sur le piédestal, 1820 (date d’une première restauration). L’agenouilloir faisait autrefois partie de la croix elle-même.
Sans doute avait-elle été cassée ? Le bras horizontal n’est pas symétrique, le cabochon droit a été sculpté après coup.
La croix était, à l’origine, beaucoup plus grande. Elle est mentionnée sur le plan cadastral de 1830.

01 calvaire chazal.JPG

Croix du square de l’archiprêtré

Titulus : INRI. Croix de l'ancien cimetière de Gignac, qui était situé près de l’église (actuelle place). Cette croix avait été déplacée route du Touron après la destruction de l'ancien cimetière en 1959. En 2004, lors de l’aménagement de l’ancien jardin du presbytère, Georges Delpech a rapatrié cette croix et reconstitué un socle.
La pierre avant porte deux initiales CE et deux dessins gravés : une équerre et un pic de tailleur. Cette pierre appartenait à l’ancienne maison Delpy (maison Renaissance) démolie en 1959 (place de l’église). La pierre horizontale et le tronc pyramidal appartenaient bien à l’ancien socle.

02 croix église.JPG

Calvaire de la Démançonnerie

13 demançonnerie avant.jpg
Le calvaire avant restauration.
Remarquer à droite du socle la hampe de pierre dans laquelle est fiché le bras inférieur du croisillon.

13 demançonnerie.JPG
Après restauration en 2002
Croix sculptée par Georges Delpech

Ancienne croix de carrefour cassée par des enfants au milieu du XXème siècle, il reste le socle et le bas du bras inférieur enserré dans un bloc de pierre qui tenait lieu de hampe. Lors des Rogations, les habitants des villages voisins, y compris Vielfour et Gignères, se retrouvaient ici.

Croix de La Chablancherie

chablancherie 0.JPG

chablancherie 2 15 sept 2008.JPG

Samedi 18 octobre 2008 le nouveau calvaire de La Chablancherie a été béni par Mgr Rol en présence des habitants du village initiateurs du projet et des habitants des hameaux voisins. "Nous avons eu beaucoup de chance avec la météo, c'était une matinée exceptionnelle et en plus une petite réunion fort sympathique", souligne Nadine.


03 cimetiere gignac.JPG

Croix des Genestes

07 les genestes pierre.JPG
Avant restauration
genestes.jpg

Calvaire de Teyssilhac

Voilà une cinquantaine d'années, avec l'arrivée de machines agricoles imposantes, les chemins Gignacois étaient parfois trop étroits, d'où la nécessité de les élargir en écrasant les murs en pierre sèche et en supprimant, par exemple, des calvaires séculaires. Ainsi, dans le village de Teyssilhac, une croix de carrefour était devenue gênante. Elle a été démontée et remisée dans un "coin" jusqu'à aujourd'hui. En effet les frères Jean-Claude et Guy Pozweck ont reconstruit en 2007 avec bonheur le calvaire, à quelques pas de l'emplacement primitif, en utilisant les mêmes pierres. Et le calvaire s'insère parfaitement dans son nouveau cadre, comme s'il avait toujours été là.
teyssilhac1.jpg
Pas de date apparente, mais deux roues solaires sur la face avant du socle

teyssilhac2.jpg

teyssilhac3.jpg

La Croix de la Place des Trois Régions

La croix en fonte située sur cette place, près de l'arbre COSTA, avait été cassée et le socle était envahi par la végétation au point qu'il n'était plus visible. L'association Lo Patrimòni a dégagé et et arrangé ce socle daté 1882, puis installé une nouvelle croix en fer forgé offerte à la commune par madame Jeanine Baussonnie.

Date de création : 20/10/2008 @ 09:55
Catégorie : - Paroisse


Date de création : 02/09/2020 13:36
Catégorie : -

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !