En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.

Curiosités architecturales

05 imagette.JPG Sculpture de l'église de Saint-Bonnet
Modillon de l'abside (corbeau sculpté)
Tonnelet ou dolio ?
Péché capital illustré : la luxure

Cliquez sur ce lien

Restauration des lavoirs du Touron

Tentative pour alimenter le bourg en eau (1962)

la source.jpg
Galerie creusée à l'explosif en 1962
Le bassin de rétention que l'on voit aujourd'hui date de 1962.

02 touron1.JPG
Etat des lavoirs en 2002

Touron bac gauche.jpg

Touron bac droit.jpg

Touron profil.jpg
Etat de la fontaine avant la reconstruction des lavoirs en 2005

Jusqu’au milieu du XIXe siècle, le chemin qui desservait la fontaine du Touron était en cul de sac. Le plan cadastral de 1830 le qualifie de Chemin de service. Le chemin de Gignac à Estivals serpentait sur l’autre versant de la vallée du Touron : ce chemin existe toujours.

carte.jpg
Plan cadastral de 1830

Lors de l’établissement de ce plan, la route actuelle Gignac-Estivals suivait le versant gauche de la vallée du Touron et rejoignait la voie antique sur la crête. Elle ne passait donc pas par la fontaine du Touron. L’accès aux trois bacs se faisait par un « Chemin de service » sans issue.Les lavoirs du Touron ont été utilisés jusqu’au milieu du XXème siècle par les familles du bourg et des villages environnants. Le linge était amené avec des brouettes. On choisissait toujours une journée ensoleillée et on faisait sécher le linge sur les buissons, autour de la fontaine. Pour rincer les draps, une deuxième personne passait de l’autre côté du lavoir de gauche, et on faisait aller énergiquement le drap de gauche à droite.

01 touron 1926.jpg
Au lavoir en 1926
Fontaine-Lavoir du Touron

travaux1.jpg

03 touron 2005.jpg
Après reconstruction des lavoirs  en 2005


Date de création : 02/09/2020 13:36
Catégorie : -

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !