En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.

Des séances de cinéma

Avril 2004
Création du Foyer rural et lancement de l'activité cinéma

mars2004foyerrural.jpg
Le bureau du nouveau foyer rural (2004)

Le Conseil d'administration du tout nouveau Foyer rural a tenu sa première réunion sous la présidence de Solange Ourcival qui dirigeait cette nouvelle structure. Benoît Chastanet en était le vice-président. Onze associations avaient décidé de se regrouper. Seuls les Aînés Gignacois n'avaient pas souhaité adhérer.Les objectifs que s'était fixés le nouveau foyer rural : "Fédérer les associations et promouvoir l'animation en milieu rural", précisait alors la présidente pour qui le foyer rural coordonnerait l'action des différentes associations communales. Chaque association conservait son indépendance financière.

Parmi les actions conduites par la fédération départementale des foyers ruraux du Lot, il en est une qui retenait particulièrement l'attention du bureau : l'activité cinéma. Gignac décidait alors d'intégrer le circuit itinérant Ciné-Lot : chaque mois il serait projeté dans la salle des fêtes un film récent. Première séance le 23 mai 2004 avec la projection du film de Jean Becker "Effroyables jardins".

En 2020 Ciné-Lot projette toujours, chaque mois, un film à Gignac dans le cadre du Foyer rural.

Mais était-ce une première ?

Non !

Au milieu des années 1950, la vieille halle qui venait d'être fermée et transformée en salle de bal était périodiquement transformée en salle de cinéma. On y a projeté des films comme "Si Versailles m'était conté..." , le film écrit et réalisé par Sacha Guitry, sorti en 1954 ou encore Farrebique, le film documentaire tourné dans l'Aveyron, réalisé par Georges Rouquier et sorti en 1946.


Date de création : 02/09/2020 13:03
Catégorie : -

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !