En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.

Une troupe de théâtre : la Compagnie du moulin ... à paroles

Dans les années 1948-1952 une troupe de théâtre avait été créé par le curé Bouyssou. Le gain représenté par les entrées aux représentations données à Gignac et dans les communes voisines avait permis d'organiser les premiers voyages collectifs lointains (Suisse, Mont Saint-Michel, Val de Loire, etc). Cette troupe de théâtre jouera à Gignac, bien sûr, dans la salle qui jouxtait l’ancien atelier municipal, mais aussi dans les villages autour de Gignac.

theatre 3.JPG
La troupe théâtrale de Gignac (1951 / 1952 ?)
theatre 2.JPG

theatre 1.JPG

theatre 4.JPG


 voyages 1.JPG
Dans les Alpes

voyages 2.JPG
Au Puy Mary

   voyages3.JPG
Au lac du Bourget
annecybouyssou.jpg
Au premier plan, l’abbé Bouyssou, curé de Gignac, organisateur de ce voyage

THÉÂTRE DE L'AMBROISIE

A Gignac, en 2003, la culture s'est offert un petit coin de verdure  au Bernardet.  L'objectif : faire vivre le théâtre contemporain en dehors de Paris. En 2004, par exemple, "La mastication des morts", deux jours après la première qui s'était déroulée à Paris. Le Bernardet était même devenu une résidence d'artistes pour la Compagnie "A fleur de peau".

Reportage dans La Dépêche du 18 avril 2004

img/Histoire/sportsloisirs/theatre/Ambroisie/theatreambroisie2004.pdf

Cette structure assurait également des formations artistiques pour enfants et adultes: photo, arts plastiques, théâtre. Dans le cadre des "Heures bucoliques de l'Ambroisie", Caroline Erhardt proposait, en particulier, des soirées "lecture-spectacle" à Gignac, des dîners-lectures à l'auberge de la Bonne Famille de Sarrazac ou à Gignac.

2007.JPG
Stagiaires en 2007

Du théâtre avec les associations locales

Les associations locales présentent régulièrement des pièces de théâtre. Voici deux exemples :
Le samedi 18 octobre 2014 à 20 h 30, dans la salle des fêtes de Gignac, le CAMR proposait d'assister à la pièce de théâtre "Les chutes du Zambèze" d'après Daniel Soulier interprétée par la Compagnie La Carpe. Parmi les comédiens se trouvait Jacqueline Tépaz-Leclère, la présidente de l'Association Lo Patrimòni.
Le 4 octobre 2008, soirée théâtre organisée par les Aînés Gignacois :
Quatre pièces en un acte par la Compagnie Théatrale de Cazoulès "Les Trois Coups" : Ce cher Victor (René d'Obaldia), Le tragédien malgré lui (Anton Tchekhov), Un nom de cheval (Gabriel Arout), Couple ouvert à deux battants (Dario Fo et Franca Rame).

En 2016 création de la "Compagnie du moulin à … paroles"

Le samedi 18 avril 2015, à 20 h 30, dans la Salle des Fêtes de Gignac, soirée théâtre organisée par Lo Patrimòni. A l'affiche, "Le choc de deux mondes", pièce écrite par Michel Brousse de Cuzance. Cette pièce était interprétée par Michel Brousse, Francine Liébus, Jean Lacresse, Gérard Lacroix, Georges Lalbias, Blandine Mouraille. La mise en scène était de Jacqueline Leclère. 

avril2015.JPG

avril2015public.JPG

Succès pour "Le choc des deux mondes" : 180 spectateurs ! Jacqueline Leclère a dirigé de main de maître ces acteurs amateurs qui ont permis aux anciensde revenir quelques décennies en arrière et de revivre les bouleversements que Cuzance, Gignac, Nadaillac, Cressensac ont connus dans les années 1958-1960 : l’arrivée du modernisme à Gignac, présentée avec drôlerie et beaucoup d’humour. C’était l’époque de Brigitte Bardot, du général de Gaulle et de Catherine Langeais, de l’arrivée du premier téléviseur et de la moissonneuse batteuse, des premiers fils électriques pour garder les troupeaux. Les souvenirs sont remontés à la mémoire. Ça a été pour les Gignacois leur madeleine de Proust.

A la suite de ce succès, il a été créé en 2016 une nouvelle association consacrée exclusivement au théâtre amateur : La Compagnie du moulin...à paroles

Le 25 mars 2017, 220 spectateurs étaient présents pour la première représentation de la pièce tragi-comique « Mourir pour un moulin à vent ». Le dimanche ils étaient encore 150. Et tous ont apprécié la prestation des comédiens, la qualité et l’originalité de la mise en scène. Ils sont repartis admiratifs. A Cuzance ce sont 200 spectateurs qui ont assisté à la représentation. Depuis d’autres représentations ont été données dans les communes environnantes. Ce sont plus de 2000 personnes qui ont vu cette mise en scène d’un fait divers qui s’est déroulé au moulin de Gignac.

en habits.jpg

mourir 0.JPG

mourir 1.JPG

mourir 2.JPG

mourir 3.JPG

Thierry.jpg

En 2018 Jacqueline et Didier Leclere ont proposé une adaptation de lettres de soldats de la guerre 1914-1918 et de leurs familles. Les onze acteurs amateurs de Cuzance et Gignac ont su faire revivre cette période, travaux des champs, achat et vente d'animaux, restrictions alimentaires, les peurs, les angoisses, puis la délivrance le 11 novembre 1918. Cette fresque s'inspire de faits réellement vécus et concrétise le quotidien d'une famille Quercynoise déchirée pendant cette période.

01 site.jpg

06 site.JPG

Les_soldats.jpg

Les_poilus.jpg

Les_petits-fils.jpg

03 site.JPG

En 2020, pendant la crise du covid-19, les acteurs se retrouvent pour préparer une nouvelle représentation théâtrale.


Date de création : 02/09/2020 13:02
Catégorie : -

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !