En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.

Un festival de musiques actuelles

De la Saint Jean à Ecaussesystème, puis Ecaussystème

En 2003, quelques jeunes désireux d’apporter leur contribution au dynamisme du village, décident d’intégrer le comité des fêtes de Gignac, afin de proposer des animations davantage tournées vers les jeunes.

Un festival tout en rythme (La Dépêche du Midi, juin 2003)

Créer un véritable festival de musique amplifiée (La Dépêche du Midi, juin 2003)

Chapeau les bénévoles ! (La Dépêche du Midi, juin 2003)

2003ecaussysteme.jpg
Scène Ecaussesystème en 2003
(parking de la salle des fêtes)

Après la Saint-Jean 2003, les jeunes quittent le Comité des fêtes et créent une nouvelle association en novembre 2003, Ecaussystème.

creation 01.jpg

creation 02.jpg
Première réunion : création d'une nouvelle association

Création d'une nouvelle association
Pour un festival de musiques amplifiées (La Dépêche du midi, novembre 2003)

Le parking de la salle des fêtes étant devenu trop petit, l’organisation déménage en 2005  près du stade sur un terrain plus adapté. Et les succès s'enchaînent, le festival grandit. C'était le début d'une aventure nouvelle plus adaptée au goût des nouvelles générations. En 2005 le festival accueille David Hinds et Steel Pulse,  double sa fréquentation et dégage un peu de trésorerie pour envisager plus sereinement l’année suivante.

__________________________________________________________

Reportage France 3 Limoges du dimanche 3 août 2008 (2 mn 20 sec)
intitulé "Un émir à Gignac"

_Kusturica 01.JPG

Avant d'entrer en scène avec le maillot des basketteurs de Belgrade (Photo Robert Vayssié)

(Titres du journal...)
Enfin rencontre avec un artiste aux multiples facettes à la fin de ce journal, le cinéaste Emir Kusturica qui a troqué sa caméra contre une guitare. Il était en concert hier soir avec son groupe comme tête d’affiche au festival de Gignac dans le Lot.
(...)

Et nous refermons ce journal par une rencontre avec Emir Kusturica, auteur de films truculents et baroques comme Le temps des Gitans ou Underground. Il est l’un des rares réalisateurs à avoir remporté 2 palmes d’or à Cannes. Mais en plus du cinéma l’homme a une autre passion, la musique. Emir Kusturica et le No Smoking Orchestra étaient en concert hier soir au 6e festival de Gignac dans le Lot, à deux pas du Causse Corrézien, un festival placé sous le signe de la solidarité et de l’environnement.

Kusturica02.JPG
La pose pour gignac-en-quercy.fr  Photo R. Vayssie

Gignac, d’habitude, c’est un village de 600 âmes, bien tranquille, mais le temps d’un festival c’est l’explosion, la fête sans retenue, sans compter.
(sous-titre : Pascal et Chris, festivaliers)
"Pour nous, ce genre de festival c’est reggae, rock festif, voilà. De la bonne musique, ambiance assurée. Des bonnes gens surtout, aussi."  Des centaines de tentes, de camping-cars, de camions, de drôles d’engins plantés dans la nature avec à leur bord des fans de rock, de rap et de musique tzigane à la sauce punk venus ici pour écouter la musique de leur cœur, mais aussi pour certains se sensibiliser aux grandes questions du moment et chercher des solutions, même les plus modestes, pour sauver notre planète. Festival éco-citoyen, Gignac tente donc de trouver sa place dans le concert de l’alter mondialisme à sa façon, sans prétention.


Kusturica 04.jpg
Interview du président d'Ecaussystème
(photo R. Vayssié)

(sous-titre : Jean Oberlé, président du festival)
"Les gens sont là pour la fête, on est bien d’accord. Ce qu’on veut c’est d’abord la fête, c’est un esprit festif. C’est ce qu’on favorise avant tout."
Et le soir venu, place au défoulement pour toute la nuit avec un programme très chargé et une tête d’affiche très attendue, le célèbre cinéaste Emir Kusturica, guitariste dans le No Smoking Orchestra.

Kusturica 03.jpg
Interview d'Emir Kusturica par France 3 Limoges (Photo R Vayssié)

"C’est une extension du cinéma pour moi, c’est un autre mode de communication. Et c’est agréable."

Aujourd’hui Gignac est retombé dans sa torpeur en attendant un retour à la fête l’été prochain et une nouvelle édition de l’Ecaussystème.

________________________________________


  kusturica 2008.JPG
En 2008,  Emir Kusturica, épuisé, dans sa loge, après le concert


dutronc 2.JPG
En 2010, Jacques Dutronc
(photo Robert Vayssié)

dutronc 3.JPG
En 2010, après le concert qu'il vient de donner,
Jacques Dutronc ouvre une bouteille de vin corse et se détend avec un cigare
(photo Robert Vayssié)

dutroncj2010.JPG
(photo Robert Vayssié)

4août2012.JPG
Le 4 août 2012
(photo Robert Vayssié)

__________________________________________

Sur  ©France 3 Limousin

A Gignac, le festival Ecaussystème mise sur l'écocitoyenneté

La 14ème édition du festival l'Ecaussystème s'est déroulée ce week-end à Gignac dans le Lot. Un événement musical mais pas seulement car depuis quelques années des Journées Ecaussitoyennes sont mises en place dans le village. L'objectif : sensibiliser au développement durable.
Pendant le festival l'Ecaussystème, le village de Gignac s'anime devenant un lieu d'échange autour de thématiques comme le développement durable et le vivre ensemble. Dans ce reportage, on retrouve le responsable de ces Journées Ecaussitoyennes, ainsi que des associations comme Amnesty International ou Terre Solidaire qui expliquent pourquoi elles y participent.
Iggy Pop, Synapson ou encore the Avener ont fait vibrer la scène du festival l'Ecaussystème pour ce dernier week-end de juillet.
Un festival qui vit également la journée dans le petit village de Gignac dans le Lot où de nombreuses associations interviennent auprès du public en proposant des animations et des actions de prévention autour de l'éco-citoyenneté et du développement durable.
Dans les rues du village on passe devant les stands d'Amnesty International, du Secours Populaire ou encore de l'association Terre Solidaire, spécialisée dans la lutte contre la pauvreté et les inégalités.

Toilettes sèches, tri sélectif et gobelets réutilisables

L'occasion de sensibiliser des jeunes au respect de l'environnement et au vivre ensemble, car accueillir près de 30 000 personnes dans un village de 650 habitants entraîne des conséquences sur la nature et sur la population avoisinante.
Des toilettes sèches, gobelets réutilisables ou encore tri sélectif sont mis en avant par les organisateurs de ces journées.
A travers ces Journées Ecaussitoyennes, les organisateurs espèrent ainsi conserver un public festif mais responsable. 

________________________________

Le nombre de festivaliers augmente régulièrement. En 2019, 15 850 festivaliers ont acheté au moins un billet d'entrée sur le site du festival.

Quel est l’impact du festival sur le territoire ?
(Source : Gignac Infos n° 40, janvier 2020, page 9)

L’impact et les retombées du festival Ecaussystème ont été mesurés lors d’une étude menée par un cabinet indépendant pour le compte du Département. L’édition 2019 d’Ecaussystème a généré plus de 770 000 euros de retombées économiques rien que dans le nord du Lot : 150 000 euros de dépenses locales faites par le festival pour son organisation et 620 000 euros de dépenses locales faites par les participants (hors billetterie et restauration sur place). Avec la billetterie et la restauration sur le site, ce sont 2 070 000 € qui ont été dépensés par les 15 850 festivaliers ayant acheté des billets (certains pour les deux ou trois soirées) soit une dépense moyenne par personne de 131 €. Sur un budget global de 1,7 million €, 96 % viennent de l’autofinancement. Les 4% de subventions publiques se répartissent entre la Région : 63 000 €, le Département : 28 000 €, Cauvaldor : 6 000 € et la commune : 3000 €. Ecaussystème génère 6 emplois équivalents temps plein et mobilise 560 bénévoles. Il faut aussi noter les retombées des 1 540 nuitées marchandes sur le nord du Lot (hors camping festival). Ces chiffres montrent que outre le plaisir apporté aux festivaliers, Ecaussystème a un impact économique important sur le nord du Lot. Ce festival, initié par quelques jeunes de Gignac, est devenu en 18 ans, un événement majeur du territoire et le cinquième festival de la Région Occitanie !


Date de création : 02/09/2020 13:01
Catégorie : -

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !