En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Bienvenue sur le site de l'association Multi-Medi@ à Gignac Lot

 
 

Démographie

Fêtes et loisirs d'hier à aujourd'hui

Grands et petits événements dans l'histoire récente de Gignac

Le désenclavement de Gignac

Agenda

Agenda des événements CAUVALDOR

Quel temps fait-il à Gignac ?
    
https://www.my-meteo.com
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...

Recherche

Recherche

Les fêtes votives

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://www.gignac-en-quercy.fr/data/fr-articles.xml

Fête votive de la Saint Jean

A la fois fête familiale avec un grand repas de famille, fête religieuse et fête profane, la fête votive a été pendant longtemps un un point fort de la vie du village. Jeunes et moins jeunes attendaient avec impatience "la vòta" (mot occitan qui désigne la fête patronale, prononcer : lo vòto).  Elle était organisée par les conscrits de l’année qui faisaient les aubades et passaient demander une aide aux familles résidant dans la commune. En 1932 l'affiche "bleu blanc rouge" proclamait : "Ville de Gignac Grande fête des 25 26 27 juin 1932 Bals et Grande course cycliste".

quilles.JPG
Jeu de quilles, Saint-Jean 1942
De gauche à droite : André Lestrade ( ?), Aimé Bonneval, Lucien Pouch (l’enfant), derrière lui :Marcel Sourzat,
l’homme au chapeau : Albert Foussat, Marcel Crozat, Albert Lalle, Jean Villepontoux, Albert Villepontoux,
Robert Labroue; de Sireyjol, Roger Debet, Albert Bonneval, André Faurel, celui qui joue :Edmond Arliguie

Un premier Comité des Fêtes a été créé après 1945 par Baptiste Labroue et Marcel Delpech. Ce Comité existait encore en 1949.

classe 50.JPG
La classe 1930 le jour de la Saint-Jean 1950

saint Jean 1950.jpg
Route de Saint-Bonnet, Saint-Jean 1950

IMG_0011.jpg
En juin 1967 a lieu le Premier Grand Prix Cycliste catégorie "cadets" le jour de la fête annuelle du 25 juin.
Cette compétition était organisée et patronnée par le Guidon Vayracois.

Mais, à la fin des années 1970, la fête a failli disparaître : de moins en moins de monde, un bouleversement des habitudes et des mœurs, l’attrait de la télévision. En 1978, pour tenter de remédier aux problèmes qui se faisaient jour, un nouveau Comité des Fêtes était créé. Il fallait donner un coup de jeunesse à cette tradition et renouveler la fête. C’est en 1979 que fut lancé le corso fleuri, un corso qui attira beaucoup de monde et donna du courage aux bénévoles. C’était le début d’une nouvelle ère : fréquentation en hausse (jusqu’à 4000 spectateurs le dimanche après-midi), retour de la fête foraine, mise en place d’un feu d’artifice attrayant. Mais en 2004, le 25ème corso connaissait un succès moindre : fréquentation en baisse, sensation de déjà vu, il fallait imaginer, inventer une autre fête. C’est la tâche à laquelle s’est attelé, en 2005, le nouveau comité.
Ce Comité des fêtes disparaît en 2015.

1979 public.jpg
La Fête de la Saint-Jean renaît en 1979 grâce aux chars fleuris
1979 public2.jpg
Saint Jean 1979
chars 79.JPG
Saint Jean 1979
fete 79.JPG
Saint Jean 1979
2003 benevoles.jpg
Bénévoles en 2003
2003.jpg
2003
2005char.JPG
En 2005
2007public.JPG
En 2007

 

De la Saint Jean à Ecaussesystème, puis Ecaussystème

En 2003, quelques jeunes désireux d’apporter leur contribution au dynamisme du village, décident d’intégrer le comité des fêtes de Gignac, afin de proposer des animations davantage tournées vers les jeunes. Ils quittent le Comité des fêtes et créent une nouvelle association le 15 décembre 2003, Ecaussystème.
Le parking de la salle des fêtes étant devenu trop petit, l’organisation déménage en 2005  près du stade sur un terrain plus adapté. Et les succès s'enchaînent, le festival grandit. C'était le début d'une aventure nouvelle plus adaptée au goût des nouvelles générations.

2003ecaussysteme.jpg
Scène Ecaussesystème en 2003
(parking de la salle des fêtes)

Emir Kusturica2008.JPG  kusturica 3.JPGkusturica 2008.JPG
En 2008,  Emir Kusturica, épuisé, dans sa loge, après le concert

dutronc 2.JPG
En 2010, Jacques Dutronc
dutronc 3.JPG
En 2010, après le concert qu'il vient de donner,
Jacques Dutronc ouvre une bouteille de vin corse et se détend avec un cigare
dutroncj2010.JPG

4août2012.JPG
Le 4 août 2012

Fête votive de Saint-Bonnet

A Saint-Bonnet la fête votive a disparu il y a déjà bien longtemps. Elle avait été remplacée par une fête champêtre sous les chênes, près du village. Les enfants ont ainsi joué au jeu du lapin qui devait rentrer dans une cage d'une certaine couleur (stand tenu par Pascal Bergès), sur la planche savonneuse... Le casse-bouteilles était réservé aux adultes.

Fête votive du 17 septembre 1967

affiche recto.jpg
Prospectus recto
affiche verso.jpg
Au verso
coureurs site.jpg

Fêtes dans les villages

"Aux Genestes il y avait un bal. J’ai même fait la course à pied ! Les quilles, c’était devant chez Jauberthou, sur la place. C’était le 12 juillet. A Vielfour, il y avait un bal aussi et les masques. Les gens venaient de Gignac, masqués. Il y avait aussi des fêtes à Sireyjol, à Falsemoyer. La dernière fête à Falsemoyer a eu lieu en 1966. " (Témoignage recueilli auprès d’Urbain Jarnolles en 1984)

Feu de la Saint-Jean

"Le feu de la Saint-Jean se faisait au Pech de la Montagne. Le curé Lafarguette venait le bénir." (Témoignage recueilli auprès d’Urbain Jarnolles en 1984).  Le Comité des fêtes remet au goût du jour le traditionnel feu avec trois innovations : le feu change de lieu d'année en année (Moulin, La Blénie, Montagnac, Sireyjol, Pech Redon). Les habitants du secteur concerné préparent le bûcher et des pâtisseries. Le Comité des fêtes offre la boisson. C'est un moment de convivialité qui a perduré jusqu'en 2019.

2007 prepa.JPG
2007.JPG
Au moulin en 2007

feu4.JPG
Feu 2008
benevoles 2011.JPG
feu2011.JPG

Intervillages 1967

intervillagespublic2.jpg
intervillages1.jpg

intervillages2.jpg
intervillagespublic.jpg

Courses à pied

Lors des fêtes votives il était courant d'organiser des courses à pied. Cette animation a réapparu au début des années 2000. Cette course de 10 km s'appelait "La Gignacoise".

affiche2007.jpg
Affiche de la 6e édition le 16 juin 2007

2003course.jpg
Course 2003
2003 course.jpg

Course 2003
Gignac course 2004.jpg
Course 2004


Date de création : 01/08/2020 19:51
Catégorie : Fêtes et loisirs d'hier à aujourd'hui -

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

  

Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut.   Marcus Tullius Cicero dit "Cicéron" (106-43 avant J-C.)