En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.

Curiosités architecturales

01 imagette.JPG Sculpture de l'église de Saint-Bonnet
Modillon de l'abside (corbeau sculpté)
Un homme nu
Péché capital illustré : la luxure

Cliquez sur ce lien

Veronica Jorink et Robert Verbeek, Debbie De Kok et Théo Verbeek

5/8 CES GIGNACOIS QUI VIENNENT D'AILLEURS

Nous étions venus pour l’immobilier

Les Européens qui s’installent à Gignac ne sont pas tous retraités ou simples vacanciers. Plusieurs familles se sont installées ici pour y travailler. Tel est le cas de Veronica Jorink et Robert Verbeek, de Debbie De Kok et Théo Verbeek dont le nom ne vous dit peut-être rien, mais qui habitent aux Genestes depuis près de 15 ans. Ces deux cousins se sont associés pour reprendre l’Hôtel La Truffière fermé depuis 5 ans, le restaurer et faire des studios. "On a commencé les travaux, puis on a ouvert l’hôtel pour un an pour augmenter notre trésorerie. Et ça fait 15 ans ! Nous étions venus ici pour l’immobilier, pas pour l’hôtel", se souvient Robert Verbeek.

hotel.JPG

"J’ai passé mes vacances avec mes parents dans le Lot, près de Cahors et à côté de Sarlat. Ce département est connu en Hollande pour le patrimoine, le soleil et les vacances."  Veronica : "C’était un rêve d’être en France parce qu’on aime ce pays". Robert : " Plus d’espace, plus de lumière, le climat, c’est mieux !" Et Nanette Guntenaar (employée depuis le premier jour) d’ajouter :"On est attiré par la campagne, la verdure."
L’hôtel reçoit surtout des Hollandais, des Anglais, des Belges, quelques Allemands. Des Français aussi, par exemple pour le réveillon. "On a des difficultés à attirer la clientèle locale. Pourtant notre chef à l’année est français. On propose une cuisine française. Les gens disent : "Chez les Hollandais". On a des clients de Brive, de Souillac, mais on n’est pas arrivé à faire un restaurant pour les locaux. C’est vrai que notre publicité est plus tournée vers l’étranger que vers la France. Avec la piscine, le terrain de tennis, le terrain de boules et un parc de 4 ha, les clients passent leurs vacances à l’hôtel. On a beaucoup moins de passages qu’autrefois. " L’hôtel offre également un guide de randos pédestres, organise des randos en voitures d’une semaine, met à disposition un salon, une cheminée, un grand cantou. Beaucoup de vacanciers passent leurs journées à l’hôtel pour se reposer. La durée des séjours : de une à trois semaines, surtout des séjours d’une semaine. Depuis quelques mois l’hôtel a gagné une étoile et les clients ont un hôtel de trois étoiles sans augmentation de prix. "On a beaucoup investi en argent et en énergie. Mais cette troisième étoile, c’est pour nous la cerise sur le gâteau. C’est un *** chaleureux, et à taille humaine", commente Robert Verbeek qui parle bien le français. "Je parlais aucun mot de français quand je suis arrivé ici. Maintenant ça va." Et Veronica, elle, parlait un peu le français. "Dans l’hôtel on parle à 80 % anglais, allemand, flamand ou hollandais, précise-t-elle. Et entre nous cinq, nous parlons tout le temps hollandais."

salon.JPG

Et l’intégration dans la vie locale ? "L’intégration, ça dépend de nous. C’est à nous de nous ouvrir, expliquent Veronica Jorink et Robert Verbeek , mais nous travaillons toute la journée, sept jours sur sept. Nous n’avons aucun problème avec les voisins. J’ai des affinités avec des personnes qui ont été d’une grande aide pour nous. Les relations avec la mairie sont cordiales." Preuve de leur attachement à notre région : les Verbeek sont inscrits sur les listes électorales de Gignac. Ils votent lors des élections municipales et pour les Européennes. Leur entreprise marche bien : ils emploient dix personnes l’été et ont, depuis le début, employé des saisonniers d’ici, ils achètent des produits locaux, leurs fournisseurs sont locaux, ils ont fait appel à des artisans locaux. Et à la retraite Robert et Veronica s’installeront à Bazalgues où ils ont acheté un terrain. Quant à leurs partenaires ils ont acheté un terrain à Vielfour. Les voilà définitivement Gignacois.

lesproprietaires.JPG


Date de création : 30/07/2020 08:03
Catégorie : -

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !