En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.

Niko et Karine Hiep

4/8 CES GIGNACOIS QUI VIENNENT D'AILLEURS

On se sent Européens

Il est une famille Hollandaise que tous les habitants de la commune connaissent bien, la famille Hiep qui participe activement à la vie locale. Niko et Karine Hiep sont en effet les coorganisateurs de la biennale Art Passion devenue au fil des ans un moment incontournable de la vie culturelle locale. En juillet 2014 c’était la sixième édition de cette manifestation.

HIEP.jpg
Niko et Karine Hiep lors du vernissage de l'exposition ART PASSION

On voit aussi Karine au Moulin pour le vide-grenier : c’est elle qui "tient" le stand de l’association Lo Patrimòni. "Nous aimons être membres de l'association pour le patrimoine local, Lo Patrimòni." Depuis longtemps on les voit se joindre au groupe de marcheurs du lundi. "Nous sommes Gignacois depuis le 2 septembre 1992. Nous avons trouvé notre maison via une petite annonce dans un magazine local. Avant de nous installer à Gignac nous allions au camping de La Draille, à Bourzolles. Puis nous avons fait du "camping" pendant la restauration de la maison."  Pourquoi avoir acheté une résidence à Gignac ? "On cherchait spécialement le calme, dans le Lot. Et cette maison nous a plu. Le climat est agréable et les gens sont en général très gentils, très obligeants. La langue est encore toujours un petit problème : parler ça va, mais entendre parler..." Ces néo-Gignacois, mais peut-on encore parler de néo-Gignacois quand on vit à Gignac depuis près d’un quart de siècle et qu’on s’est investi dans vie communale ? apprécient particulièrement l’implication des habitants dans les activités culturelles, les balades organisées, les contacts personnels. Ce qu’ils n’aiment pas ? " Les chiens de garde, de temps à temps..."
Karine et Niko Hiep passent l’hiver en Hollande, puis six mois à Gignac. Ils ont gardé la nationalité Hollandaise et ne sont pas favorables à la double nationalité. "On se sent Européens", précisent-ils."Ce que nous apprécions beaucoup à Gignac, c'est le site Internet avec toutes les nouvelles. Pour nous 'est un lien qui nous relie à Gignac. C’est intéressant de savoir le va-et-vient dans notre commune."

PS (juillet 2020) : L’âge avançant, Karine et Niko Hiep ont dû quitter Le Masset pour rejoindre leur pays natal, mais ils sont restés des Gignacois de cœur, toujours intéressés par la vie locale, y compris lors des dernières élections municipales de mars 2020.


Date de création : 30/07/2020 08:03
Catégorie : -

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !