En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.

Tineke et Louis Bouwman

2/8 CES GIGNACOIS QUI VIENNENT D'AILLEURS

J'ai entendu l'herbe pousser

En 1976 arrivent au camping de la Draille, pour la première fois, Tineke et Louis Bouwman. Conquis par notre région, en juillet 1979 ils découvrent, par hasard, Gignac où ils fêtent chez Serge l’anniversaire de Louis. Installés ensuite à La Paille Basse, ils reviennent chaque année en juillet chez Serge. "En 1982, j’ai été malade, se souvient Tineke. Mon mari m’a dit : Tu veux pas aller en Espagne ? Non, je veux aller à Gignac". Depuis 1976 Louis envisageait d’acheter une maison à Gignac, Tineke était plus réservée pour des raisons financières. Mais en 1979 un élément déclencheur leur fait franchir le premier pas. "Armandine a mis en vente sa maison, se souvient Tineke. Elle a fait une photo de cette maison et l’a envoyée en Hollande. Et nous avons acheté en 1990. " Sur le portail, un écriteau avec cette mention : Maison à vendre avec cuisinière et machine à coudre. Ils sont les premiers Hollandais à s'installer sur le territoire communal.

famille Bouwman 2.jpg

    "Nous avons gardé cette cuisinière et cette machine Singer. Quand vous êtes sur la place, la maison rit, cachée un peu par l’église. Et puis elle n’était pas trop grande et c’était un prix agréable…" Des regrets ?  "Non, pas du tout. Ici c’est un havre de paix", tranche Louis. "J’ai entendu l’herbe pousser, ajoute Tineke. Nous sommes venus pour le climat, et pour le silence, et pour le paysage." Tous deux expliquent avec volubilité qu’ils n’ont eu aucune difficulté pour s’habituer à Gignac. Elle : "C’est comme une famille ici. En Hollande on dit que les français sont réservés, mais c’est pas vrai, pas à Gignac." Lui : "Nous n’allons jamais à Brive. C’est au Nord, j’ai l’impression d’aller en Hollande. Nous allons toujours à Souillac, vers le Sud. On aime circuler sur les petites routes avec notre 2 CV." Tineke et Louis Bouwman passent une grande partie de l'année à Gignac."En été nous ne sommes pas là, il fait trop chaud ! "

famille Bouwman 3.jpg

Louis et Tineke ne tarissent pas, ils évoquent avec humour et enthousiasme leur vie à Gignac :  "C’est un grand changement de vie entre la Hollande et ici, avec la cuisinière à bois, raconte Tineke. Nous sommes ensemble dans la cuisine, moi je cuisine et Louis met le bois. C’est notre grand plaisir. Je n’utilise la gazinière qu’aux beaux jours. " Et le village ? "Nous avons vu beaucoup de changements ici depuis 30 ans : les maisons rénovées, l’église. Le village est joli. L’arrière de l’église est bien aménagé. Les maisons et le hangar de la commune ont été arrangés. L’arbre de Costa, c’est formidable. Et à Gignac il y a toujours quelque chose à faire, beaucoup d’associations, des animations culturelles, l’exposition Art Passion. Nous sommes membres de la bibliothèque, du Patrimòni, des Aînés. Il y a tout ici !"


Date de création : 30/07/2020 08:02
Catégorie : -

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !