En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 

Bienvenue sur le site de l'association Multi-Medi@ à Gignac Lot

 
 
 

Saint Didier

Testament de Saint Didier, évêque de Cahors, mort vers 655

La Vita sancti Desiderii (Traduction : Vie de Saint Didier) retrace la vie d’un saint évêque de Cahors, Didier. Elle contient également sa correspondance et son testament. Il s’agit du document le plus ancien faisant état de l’existence d’une paroisse à Gignac.  Dans son testament, Didier lègue sa villa de Gignac à l'église cathédrale de Cahors.
Originaire de la Gaule narbonnaise, Desiderius, Didier ou Géry, est issu d'une grande famille gallo-romaine.

D'où la présence d'une rue Saint Didier à Gignac, la ruelle qui conduit jusqu'à l'église.

À l'époque romaine une villa était un ensemble rural formé par un bâtiment résidentiel principal et une série de bâtiments secondaires. Avec la consolidation de la grande propriété pendant l'Empire romain, la villa s'est transformée en centre des grandes exploitations agricoles.


Catégorie : Des personnalités liées à Gignac -


Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !