En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 

Bienvenue sur le site de l'association Multi-Medi@ à Gignac Lot

 
 
 

La population agricole en 1945

L’examen des cartes d’alimentation en usage début 1945 donne de Gignac l’image d’une commune encore essentiellement agricole.
En effet, le dépouillement des 828 fiches dont la rubrique Profession a été remplie fait apparaître un monde presque exclusivement agricole. La quasi-totalité des habitants travaillaient dans des fermes (485 personnes sur 551 personnes ayant déclaré une activité professionnelle, soit 88%).
A noter que six hommes ont déclaré avoir une activité double (artisan-cultivateur, commerçant-cultivateur, etc.). Dans les faits, presque toutes les familles avaient un champ et un jardin potager, y compris le curé, le notaire et les instituteurs.

carte 1945.JPG
Fac-similé d’une carte de ravitaillement

Professions Effectifs
Professions liées à l'agriculture Cultivateurs 474
Ouvrier agricole 1
Journaliers 2
Charbonniers 2

Exploitant agricole - Capitaine retraité (voir note 1)
Cultivateur - Facteur
Menuisier - Cultivateur
Epicier - Cultivateur
Epicier - Cultivateur - Charpentier
Plâtrier - Cultivateur

1
1
1
1
1
1

Artisans



 
Maçons 6
Maréchal-ferrant 1
Tonnelier 1
Charron 1
Horloger 1
Couturière 1
Commerçants






 
Divers 2
Boulanger 4
Epicières 4
Boucher 3
Charcutière 1
Restaurant 1
Café 1
Négociant en cerneaux 1
Professions libérales

 
Infirmier 1
Prêtre 1
Notaire 1
Salariés




 
Surveillante 1
Employés SNCF 4
Garde-barrière 5
Instituteurs 5
Cantonniers 3
Facteur - receveur 1
Employés


 
Ouvriers 2
Manoeuvre 1
Ajusteur 1
Femmes de ménage
Bonne à tout faire
5
Etudiants 4
Enfants / Adolescents nés après 1928
et marqués sans profession
185
Sans profession Personnes âgées ou conjointes de travailleurs salariés 83
Retraités 3

Note 1 : Ce militaire de carrière a inscrit la mention "Exploitant agricole", une expression plus noble dans son esprit que celle de Cultivateur réservée aux véritables paysans. D’un point de vue sociologique, il est intéressant de noter que l’agriculteur remplacera dans les années 1960 le cultivateur. Dès les années 1970, l’exploitant agricole désignera ce chef d’entreprise qu’est devenu l’agriculteur. Ainsi, à Gignac, le vilain est devenu paysan, cultivateur, agriculteur, puis exploitant agricole.


Catégorie : L'agriculture d'hier à aujourd'hui -


Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !