En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.

Nouvelles

Lors de la réalisation de la table d'orientation/rose des vents installée au moulin en 2017, les recherches n'avaient pas permis de savoir pourquoi le vent de Nord-ouest était appelé le "chevrier". On savait pourquoi le vent du Sud-ouest s’appelait lo vent folet, le vent d’Ouest lo pluevial  ou lo plujal, le vent du Nord lo vent negre et à l’opposé, le vent du Sud lo vent blanc. On sait aussi pourquoi le vent du Nord-est s’appelle lo vent clar, mais on ne savait pas pourquoi le vent du Nord-ouest s’appelait le chevrier (occitan : lo chabrier - prononcer : lou tsobrié -). Toutes les tentatives auprès des anciens de Gignac ou des communes voisines étaient restées vaines.
Finalement le témoignage d’un visiteur du moulin apporte enfin un éclairage sur l’origine de cette appellation curieuse. Cet habitant de Basse Corrèze nous a rapporté que son grand-père disait, quand le vent tournait au Nord-ouest, : "Aqueste ser lo vent bufa coma quand la chabra biàla." (= Ce soir le vent souffle comme quand la chèvre bêle – Prononcer : Akèchté chér lou vén bufo coumo quand lo tchabro bialo).
Il n'est donc pas fait référence au berger qui garde des chèvres, mais au vent "qui bêle" comme une chèvre.
            

table1.JPG
La table d'orientation/rose des vents installée auprès du moulin à vent

  
rosedesvents.jpg

Lire la suite