En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.

Nouvelles

Solstice d'été : quel rapport avec Gignac ? - le 20/06/2021 10:15 par bibliotheque

Le premier jour de l'été 2021 est programmé dans la nuit du dimanche 20 juin au lundi 21 juin, à 5h32 et 11 secondes, heure française. La date du solstice d'été 2021 marquera également, encore une fois, celle du jour le plus long de l'année. Contrairement à une opinion largement développée, le solstice d'été ou "jour de l'été" ne "tombe" pas toujours un 21 juin : il peut arriver un "22", voire même un "19" (même si c'est beaucoup plus rare, le prochain étant prévu en 2488...). Régulièrement, le solstice d'été correspond à la date du 20 juin.
                       

Quel rapport avec Gignac ?
                          

Le 24 juin , c’est la Saint-Jean, la fête votive de la commune, une fête traditionnellement accompagnée d'un grand feu au soir du 23 juin. Le solstice d'été est fêté depuis longtemps, originellement en lien avec le culte du soleil. Après avoir tenté d'empêcher cette fête païenne, l'Eglise catholique l'a christianisée en la dédiant à Saint Jean. Comme l’église de Gignac est placée sous le double vocable de Saint Martin et de Saint Jean, il y a toujours eu chez nous deux fêtes votives, l’une pour la Saint Jean (le dernier dimanche de juin), l’autre pour la Saint Martin (le 11 novembre).  
                        

Témoignage recueilli auprès d’Urbain Jarnolles en 1984 :
"Le feu de la Saint-Jean se faisait au Pech de la Montagne. Le curé Lafarguette venait le bénir."
                       


Témoignage de Baptiste Labroue :
"C'était la coutume du feu de Saint Jean sur le Pied de la montagne (actuellement où est implanté le château d'eau). Un groupe de personnes s'y rendait à la nuit tombante, patronné par le Curé de Gignac. La manifestation prenait fin vers minuit. Le Pied de la montagne domine les alentours, aussi remarquait-on de nombreux feux de Saint Jean qui vers minuit s'éteignaient lentement."

   
ifeu2011.JPG
A Gignac en 2011
                     

Les branches de noyer : une tradition Gignacoise ...
                         

Témoignage de Baptiste Labroue :
"La veille de la Saint Jean il y avait une vieille coutume, celle du noyer. Avant l'aube nos anciens allaient couper des petites branches de noyer qu'ils pendaient devant chaque porte pour fêter Saint Jean. Voulaient-ils nous rappeler que la feuille du noyer avait une vertu ? Peut-être. Mais tout se passait en cachette, car jamais on ne voyait celui qui déposait les branches de noyer. Ça se passait bien avant le lever du jour. La branche de noyer a disparu de nos jours sur les portes."
           
Pour plus d'infos, suivre ces deux liens :

Les fêtes de la Saint-Jean de 1946 à 1951

               
Les fêtes d’hier à aujourd’hui

 

Lire la suite