En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.

Nouvelles

Soucieuse de transparence et d'efficacité, la Fondation du Patrimoine a mis en place des outils pour mesurer l'impact économique et social de ses projets et de ses aides. Pour cela elle a fait réaliser par le Bureau d'Etudes Pluricité sept études de cas. Le but : mesurer, apprécier, qualifier les impacts multidimensionnels d'un acteur central qui oeuvre à la sauvegarde et à la valorisation du patrimoine français. Le moulin de Gignac fait partie des sept études de cas.
                          

La mesure de l’empreinte socio-économique des projets restaurés à l’échelle locale

Approche territorialisée des effets économiques et sociaux induits par la restauration du patrimoine

Sept études de cas ont été réalisées sur sept projets locaux restaurés dans les trois dernières années et qui ont bénéficié du soutien et de la Fondation du patrimoine : le Théâtre de Nevers (58), la façade du café de Villedieu (84), la sculpture de la basilique Saint-Martin de Tours (37), l’église Saint-Étienne de Lacanche (21), le moulin à vent de Gignac (46), le fort de la Sauvetat (63) et la salle Sthrau de Maubeuge (59). 
                 

Une synthèse croisée des enseignements

Valorisation des constats et enseignements transversaux tirés des différents travaux de collecte réalisés, à la fois sur le volet quantitatif/économique et qualitatif/sociétal.

La monographie de 40 pages intitulée "Etude d'impact socio-économique Etude de cas : le Moulin à vent de Gignac peut être consultée sur le site de la Fondation du Patrimoine.
         

EtudedecasGignac.jpg

Cliquer sur ce lien

L'étude devait être réalisée sur place, un jour d'ouverture du moulin, avec enquête auprès des visiteurs,mais les conditions sanitaires ont rendu impossibles toutes les rencontres qui étaient prévues. La collecte de renseignements s'est faite uniquement par téléphone ou via Internet (ce qui explique que des noms propres soient écorchés ! et des chiffres mal retranscrits - 6000 habitants au lieu de 670 par exemple).
                       

Dernière précision :

Dans la prochaine campagne de communication de la Fondation du Patrimoine, parmi les visuels utilisés, on pourra voir deux photos du Moulin de Gignac : le moulin tel qu'il était en 1975 et le moulin tel qu'il est aujourd'hui.

Lire la suite