En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.

Curiosités architecturales

03 imagette.JPG Sculpture de l'église de Saint-Bonnet
Modillon de l'abside (corbeau sculpté)
Le serpent
Péché capital illustré : la luxure

Cliquez sur ce lien

Nouvelles

Ecomusée Du grain à la farine Un succès inattendu - le 23/04/2019 07:40 par amisdumoulin

En ce jour de Pâques, le site du moulin a été particulièrement fréquenté avec l’ouverture au public de la maison du meunier. Difficile de donner un chiffre. 450 exemplaires de la publication de l'APAM (Association Périgordine des Amis des Moulins dont font partie les Amis du Moulin de Gignac) étaient mis à disposition du public : il ne reste plus qu'une vingtaine d'exemplaires. On peut estimer à environ 600 personnes le nombre de visiteurs venus sur sur le site du moulin dans la journée. Plus de 200 d'entre elles ont visité le moulin, mais de très nombreux autres visiteurs qui avaient déjà vu le moulin étaient venus spécialement pour découvrir la maison du meunier terminée. Hélas, tout le monde n’a pu entrer dans le moulin bien que les visites aient été prolongées jusqu’à 19 h 20.  Etonnant de voir les visiteurs se presser comme des sardines dans la maison du meunier, mais aussi un encouragement à poursuivre l’action entreprise quand on entend les commentaires flatteurs qui ont mis du baume au cœur des bénévoles après l’épisode malheureux du 26 mars 2019.
Prochaine ouverture les samedi 18 et dimanche 19 mai avec une nouveauté : la présentation d’environ 200 photos d’identité de Gignacois réalisées fin 19e siècle et début 20e siècle, puis entre 1940 et 1960. Il s’agira pendant ces deux jours de rendre hommage à tous ces anciens habitants de Gignac qui nous ont transmis un patrimoine naturel et architectural de qualité malgré des conditions de vie particulièrement rudes. Après des décennies de mépris à l’égard des cultivateurs le moment est venu de rendre hommage à ces hommes et à ces femmes dont la culture était immense. Certes ils ne connaissaient ni Homère ni Dante, même pas Balzac, mais c’était quand même des érudits qui connaissaient parfaitement le monde qui les entourait, la faune, la flore, l’eau, l’air, les nuages, la météo. Et en plus ils avaient le sens du Beau. En témoignent les maisons, les fours, les fontaines, les fours, les murets, les portails. Les Gignacois de souche pourront identifier leur grand-père ou arrière-grand-père, leur grand-mère ou arrière-grand-mère, et noter leur nom au-dessous de la photo de leur ancêtre. Nous recherchons d'autres photos de personnes nées à Gignac entre 1820 et 1870 susceptibles d'être venues moudre au moulin ou d'avoir vu le moulin fonctionner. Plus tard toutes les photos seront numérisées et imprimées sur un grand panneau en alu installé près du moulin.

Lire la suite