En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.

Nouvelles

Grande Guerre : l'exode oublié des Belges à Gignac - le 11/11/2017 11:35 par bibliotheque

Fin août 1914, les combats font rage en Europe et l’armée allemande poursuit son implacable avancée en Belgique. Face à elle, les Français et les Britanniques tentent de résister. Sur les champs de bataille, les morts se comptent déjà par dizaines de milliers. Mais les soldats ne sont pas les seuls à souffrir, en ce début de Première Guerre mondiale. Les civils sont les premières victimes du conflit. En l’espace de quelques semaines, les Belges ont vu déferler sur leur pays plus d’un million de militaires allemands. Face à cette invasion, les habitants n’ont pas d’autre choix que de fuir vers les Pays-Bas, l’Angleterre et la France. En tout ce sont plus de 350 000 Belges qui vont rester en France pendant toute la durée de la guerre.
A ce jour, un seul témoignage de la présence de belges flamands à Gignac : une carte postale dénichée sur Internet, postée le 1er novembre 1915 et adressée à un militaire belge blessé et hospitalisé à Montpellier.

carte1915.jpg
Carte postale écrite en flamand et datée du 1er novembre 1915

carte_flamand1915.jpgCarte adressée à Louis D’Hondt Hôpital militaire Plan des 4 Seigneurs Montpellier Hérault (Traduction Anne Vaes)

Gignac le 1-11-1915
Cher cousin,
Je vous fais savoir que j’ai reçu les bagues, dont je suis très satisfaite.
Je vous en remercie de tout cœur. Celle sur laquelle est inscrit mon nom me va très bien.
Elle est plutôt large, mais ce n’est pas grave, je l’ai reçue samedi et je l’avais donc pour le dimanche de la Toussaint.
N’as-tu pas de journaux belges chez toi, si tu pouvais m’en envoyer quelques-uns de temps en temps, cela me ferait plaisir, car nous avons ces longues soirées d’hiver où nous ne savons que faire de notre temps.
Est-ce toi qui as fait ces bagues?
Salutations de ta cousine.

Lire la suite