En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.

Curiosités architecturales

02 imagette.JPG Sculpture de l'église de Saint-Bonnet
Modillon de l'abside (corbeau sculpté)
Un homme qui tombe la tête la première
Cliquez sur ce lien

Nouvelles

CONFERENCE - le 21/03/2017 20:52 par FoyerRural

VENDREDI 31 MARS à 20 H 30 - SALLE DES FÊTES
CONFÉRENCE
"SEXE ET EROTISME À AUGUSTORITUM/LIMOGES : UNE VILLE GALLO ROMAINE AU DIAPASON DE SON ÉPOQUE"
Par J. Pierre LOUSTAUD, docteur en histoire de l’université de BORDEAUX MONTAIGNE


Les apports de la civilisation romaine, après la conquête de la Gaule ne sont pas limités aux seuls registres de l'administration, de l’architecture, de la religion ou des routes. Ils ont aussi bouleversé les notions de bien-être et d’intimité du corps par le biais des thermes publics, de la nudité des dieux et des empereurs, visibles dans tous les lieux publics. La romanisation de la société gauloise a diffusé les scènes érotiques dans les peintures murales et sur les objets les plus quotidiens. L’expression amoureuse totalement libérée se répand dans les quartiers de la capitale des Lémovices, Augustoritum, comme partout ailleurs, elle concernait toutes les couches de la société, puisque l’aristocratie locale s’y adonnait avec fougue. C’est cette facette de la romanisation de la Gaule qui sera abordée au travers des
objets de la vie ordinaire, des graffitis et des inscriptions murales découvertes à Limoges. On verra également que ces témoignages un peu particuliers ne sont rentrés dans le champ des études archéologiques que depuis le début de XXème siècle. Auparavant tous les objets jugés licencieux étaient soit détruits, soit conservés dans ce que l’on appelait alors les « enfers des musées ».

Une plongée dans notre Histoire et un témoignage passionnant.

Entrée libre et gratuite.

En partenariat avec Le Foyer Rural et Multimédia et le soutien de CAUVALDOR.

Lire la suite