Agenda
Recherche
Recherche
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
  

CINEMA
de septembre à juillet
le premier mardi
de chaque mois



     

  

De septembre à juin
Gymnastique Volontaire
(Yogaïdo et pilates) 

les mercredi 
de 10 h 30 à 11 h 30
et jeudi de 20 h à 21 h
avec Cathy Nygren
dans la salle des fêtes
  

  

Randonnées
les 1er et 3e lundis
après-midi
de chaque mois
de septembre à juin

      

  

DIMANCHE 28 JANVIER 2018
MARCHÉ AUX TRUFFES
SALLE DES FÊTES
DE 9 H à 12 H

Réservation repas
0565326905
  

  

vendredi 26 janvier
de 14 h à 17 h
activité art floral
ancienne bibliothèque
  

  

Lundi 22 janvier
Randonnée à partir de Gignac
RV à 13 h 30 devant la bibliothèque
  

NOUVELLES
Parc locatif sur la commune de Gignac - par Mairie le 11/04/2016 15:43

INVENTAIRE AU MOIS D'AVRIL 2016 du PARC LOCATIF sur la commune de GIGNAC

Parc privé (location à l'année), nombre: 35 du F2 au F5

Parc public (location à l'année), nombre: 13 du F2 au F5

Total: 48

les résidences secondaires, les locations meublées, de vacances, les gîtes ....ne sont pas inclus dans cet inventaire)


Périodique adulte     Moulins de France n° 105    par     FFAM

Je suis au moulin...

Document adulte     Brûlée vive     de     Souad

Souad a 17 ans, elle est amoureuse. Dans son village comme dans beaucoup d'autres, l'amour avant le mariage est synonyme de mort. "Déshonorée", sa famille désigne son beau-frère pour exécuter la sentence.
Aux yeux de tous, cet homme est un héros. C'est ce que l'on appelle un "crime d'honneur". Ce n'est en fait qu'un lâche assassinat. Plus de 5000 cas sont répertoriés chaque année dans le monde, bien d'autres ne sont jamais connus.
Atrocement brûlée, Souad a été sauvée par miracle. Elle a décidé de parler pour toutes celles qui aujourd'hui risquent leur vie. Pour dire au monde la barbarie de cette pratique. Elle le fait au péril de sa vie car l'atteinte à "l'honneur" de sa famille est imprescriptible.

Roman policier     Le livre sans nom

Santa Mondega, une ville d'amérique du sud oubliée du reste du monde, où sommeille de terribles secrets...
Un serial killer qui assassine ceux qui ont eu la malchance de lire un énigmatique livre sans nom...
La seule victime encore vivante du tueur, qui, après 5 ans de coma, se réveille, amnésique...
Deux flics très spéciaux, des barons du crime, des moines férus d'arts martiaux, une pierre précieuse à la valeur inestimable, un massacre dans un monastère isolé, quelques clins d'œil à Seven et à The Ring... et voilà le thriller le plus rock'n'roll et le plus jubilatoire de l'année !

Roman     Les Fidélités successives    de     Nicolas d'Estienne d'Orves

Anglais et Français, résistant et collaborateur, lâche et héros, Guillaume Berkeley oscille, dans le Paris de l'Occupation, entre mensonge et vérité. Amoureux, tout comme Victor, son frère aîné, de Pauline, la fille de leur beau-père, il vit au rythme de ses "fidélités successives".
Cette fresque romanesque explore, avec sensibilité et lucidité, les ambiguïtés amoureuses et les engagements politiques d'un personnage complexe, tantôt ombre tantôt lumière, victime de ses démons intérieurs et confronté à des circonstances qui le dépassent.

Roman     L'inespérée     de     Christian Bobin

C'est toujours l'amour en nous qui est blessé, c'est toujours de l'amour que nous souffrons même quand nous croyons ne souffrir de rien.

Roman     Le Maître ironique     de     Joseph Delteil

Nouvelles. Les thèmes dominants des premiers romans de Delteil - l'amour, le désir, le meurtre, l'eau - sont déjà omniprésents dans ces textes. Delteil y passe insensiblement d'une forme classique à la création de son propre style.

Roman     Le Très-Bas    de    Christian Bobin

L'enfant partit avec l'ange et le chien suivit derrière. Cette phrase convient merveilleusement à François d'Assise. On sait de lui peu de choses et c''est tant mieux. Ce qu'on sait de quelqu'un empêche de le connaître. Ce qu'on en dit, en croyant savoir ce qu'on dit, rend difficile de le voir. On dit par exemple : Saint -François-d'Assise. On le dit en somnambule, sans sortir du sommeil de la langue. On ne dit pas, on laisse dire. On laisse les mots venir, ils viennent dans un ordre qui n'est pas le nôtre, qui est l'ordre du mensonge, de la mort, de la vie en société. Très peu de vraies paroles s'échangent chaque jour, vraiment très peu. Peut-être ne tombe-t-on amoureux que pour enfin commencer à parler. Peut-être n'ouvre-t-on un livre que pour enfin commencer à entendre. L'enfant partit avec l'ange et suivit derrière.

Roman     Une femme     de     Annie Ernaux

Le lundi 7 avril 1986, la mère d'Annie Ernaux s'éteint dans une maison de retraite. En trois ans, une maladie cérébrale, qui détruit la mémoire, l'avait menée à la déchéance physique et intellectuelle.
Frappée de stupeur par cette mort que, malgré l'état de sa mère, elle s'était refusé à imaginer, Annie Ernaux s'efforce de retrouver les différents visages et la vie de celle qui était l'image même de la force active et de l'ouverture au monde. Quête du sens de l'existence d'une femme, d'abord ouvrière, puis commerçante anxieuse de "tenir son rang", passionnée de lecture et pour qui s'élever "c'était d'abord apprendre".
Mise au jour, aussi, de l'évolution et de l'ambivalence des sentiments d'une fille envers sa mère : amour et haine, culpabilité, tendresse et agacement, attachement viscéral et muet pour la vieille femme diminuée.

Document adulte     Les grandes affaires criminelles du Lot     de     Vincent Brousse et Philippe Grandcoing

Document adulte     Les nouvelles affaires criminelles du Lot     de     Vincent Brousse et Philippe Grandcoing

Document adulte     Mes cahiers rouges (souvenirs de la Commune)     de      Maxime Vuillaume

Rédigés dans un style franc et direct,  Mes Cahiers Rouges ressuscitent tout un pan de l'histoire de France, trop souvent négligé : l'opposition tumultueuse au Second Empire décadent, le siège de Paris, cette fraternelle utopie que fut la Commune de 1871, avec ses joies, son allégresse, ses déboires et ses désillusions. Des pages plus sombres également : la brutalité et la férocité de la répression, la proscription et son lot de  souffrance, le retour des exilés et la nostalgie d'un espoir assassiné.

Roman     Deborah, la femme adultère     de     Régine Deforges

Quand la jeune et belle Deborah, fille de scribe, savante, cultivée mais mariée contre son gré à un vieillard impuissant, est surprise endormie auprès de son cousin, elle doit être lapidée pour adultère. Seul Jésus s'élève contre la vindicte populaire : "Que celui qui n'a jamais péché lui jette la première pierre" ; geste qui lui vaut la haine des pharisiens et des anciens.
Dans la Palestine occupée par les Romains, le peuple juif est divisé : les nantis penchent pour la collaboration avec l'occupant tandis que les Zélotes le combattent. De leur côté, les prêtres tentent de préserver leurs privilèges. Jésus, lui, prêche l'amour du prochain, chasse violemment les marchands du Temple et rappelle à tous le respect de la parole de Dieu.
Au cœur de ces conflits, dans ce désordre, que deviendra Deborah après avoir échappé à la lapidation ?

Roman     "Oh..."    de     Philippe Djian

"Décembre est un mois où les hommes se saoulent, tuent, violent, se mettent en couple, reconnaissent des enfants qui ne sont pas les leurs, s'enfuient, gémissent, meurent..."
"Oh..." raconte trente jours d'une vie sans répit, où les souvenirs, le sexe et la mort se court-circuitent à tout instant.

Roman     Les étoiles de Compostelle    de     Henri Vincenot

Membre d'une communauté civile d'essarteurs (défricheurs de forêts) du Pays éduen - en Bourgogne du Sud Morvan -, Jehan le Tonnerre sort de sa forêt natale, s'approche du chantier de construction d'une abbaye cistercienne. Sa curiosité lui vaut d'être bientôt enrôlé dans l'équipe des Compagnons constructeurs : les mystérieux "Enfants de Maîtres Jacques" et les non moins étranges "Pédauques". Il va petit à petit, par une initiation théorique et pratique, devenir "frère constructeur" à son tour et s'élancer sur les chantiers de ce qui sera, un jour, les grandes cathédrales.

Document adulte     Ces voix qui nous viennent de la mer     de     Jean Lartéguy

La guerre vue par ceux qui la font et en meurent à 20 ans.
 


Un nouveau calvaire restauré - par lopatrimoni le 07/04/2016 20:44

Voilà une cinquantaine d'années, avec l'arrivée de machines agricoles imposantes, les chemins Gignacois étaient parfois trop étroits, d'où la nécessité de les élargir en écrasant les murs en pierre sèche et en supprimant, par exemple, des calvaires séculaires. Ainsi, dans le village de Teyssilhac, une croix de carrefour était devenue gênante. Elle a été démontée et remisée dans un "coin" jusqu'à aujourd'hui. En effet les frères Jean-Claude et Guy Pozweck viennent de reconstruire avec bonheur le calvaire, à quelques pas de l'emplacement primitif, en utilisant les mêmes pierres. Et le calvaire s'insère parfaitement dans son nouveau cadre, comme s'il avait toujours été là.

teyssilhac3.jpg teyssilhac1.jpgteyssilhac2.jpg

Pas de date apparente, mais deux roues solaires sur la face avant du socle


Une nouvelle margelle pour le puits du moulin - par lopatrimoni le 07/04/2016 20:14

La buse en béton armé qui matérialisait l'emplacement du site archéologique a disparu. A l'initiative du Patrimòni, une véritable margelle en pierre signée Georges Delpech a été installée sur le site du moulin et un panneau pédagogique fournit des renseignements sur les éléments archéologiques retrouvés en ce lieu.

1puitsmoulin.jpg 2puitsmoulin.jpg
4puitsmoulin.jpg 5puitsmoulin.jpg
7puitsmoulin.jpg
6puitsmoulin.jpg
7bispuitsmoulin.jpg
8puitsmoulin.jpg 9puitsmoulin.jpg
10puitsmoulin.jpg