Gignac Lot
 
Théâtre MOURIR POUR UN MOULIN A VENT
 
   Chaque vendredi, salle des associations, Yoga avec Solange Abdank-Kossovsky. Tél. 06 42 86 78 90   
   Cinéma le premier mardi de chaque mois de septembre à juillet   
   Gymnastique Volontaire (Yogaïdo et pilates)  mercredi de 10 h à 12 h et jeudi de 20 h à 21 h avec Cathy Nygren, dans la salle des fêtes   
   Randonnées les 1er et 3e
lundis après-midi
de chaque mois
de septembre à juin
  
  

Samedi 1er avril
Salle des fêtes

Repas de chasse des Trois Villages
Midi et soir

    

  

Vendredi 31 mars
à 20 h 30
Salle des fêtes
Conférence
"Sexe et érotisme à
Augustoritum/Limoges"

    

  

Mardi 4 avril
20 h 30
Salle des fêtes
Film : "L'homme qui répare les femmes"
Débat
  

  

Lundi 3 avril 
Randonnée autour de Martel
RV à 14 h à Gignac
RV à 14 h 30 à Martel
  

Agenda
Recherche
Recherche
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Chez nos voisins
27/03/2017 18:49
Nouveau  A Cuzance ...
13/03/2017 17:46
A Cressensac ...
.Site géré par l'association Multi-Medi@

accueilmoulin2017.jpg

GUIDES DES DROITS ET DEMARCHES
SIP.jpg service public.jpg

A l'attention des associations locales et des visiteurs de ce site

Pour nous contacter, proposer une nouvelle,
envoyer des photos ou écrire un article :
mailCliquer ici

Les 8 dernières nouvelles

Nouveau  "MOURIR POUR UN MOULIN" 1920 - par Multimedia le 28/03/2017 01:41

Dans le cadre du mouvement en faveur de la restauration du moulin de Gignac, des amateurs de théâtre ont créé la "Compagnie du moulin à... paroles" et monté une pièce sur le thème du meurtre ayant été commis en 1920 sur le site dudit moulin.

Cette pièce, "Mourir pour un moulin à vent" est inspirée des minutes du procès d'assises retrouvées dans les archives du Lot par Robert Vayssié. Le texte est de Jacqueline et Didier Leclère, avec l'aide de Robert Vayssié et de Michel Brousse pour les répliques en patois. La mise en scène est de Jacqueline Leclère.

Les personnages nous montrent une image de la vie dans le Lot dans les années 1920. Vie un peu perturbante avec un humour qui redonne du piment aux critiques de la justice selon Jean de La Fontaine et à ses paroles d'une vérité éternelle :

"Selon que vous serez puissant ou misérable,
 Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir".

La soirée a été pour beaucoup d'entre nous un moment de plaisir, grâce au comique engendré par la situation, par les caractères, et par les mots mêmes des acteurs. On se retrouve pour une bonne heure plongés dans une société avec des mœurs et un langage différents des nôtres aujourd'hui, mais qui étaient ceux de la plupart de nos ancêtres. Nous sommes partagés entre le rire et le pardon. L'humour nous permet de prendre du recul sur la situation de l'époque, tout en nous divertissant et en faisant renaître des souvenirs antérieurs.

Les acteurs se sont présentés, à juste titre, comme des descendants de Molière. Au temps de Molière, en effet, la comédie en France consistait surtout en des jeux de scène et des clowneries relevant de la farce. Bien que le comique forme un tout, nous y avons eu droit sans excès : le fusil de Latreille, l'accusé ; les magistrats qui lèvent les mains , apeurés ; le bégaiement d'un témoin et le mimétisme du président et du procureur ; le baron de Cressensac qui use et abuse du "n'est-ce pas " ; les fantaisies verbales associant le français et le patois proche de l'occitan... C'est la forme la plus naturelle et la plus spontanée du comique. La plus ancienne aussi. Un rire irrépressible naît de ces facéties.

On pense aussi aux sourires excessifs et figés lancés par les témoins, appelés à la barre, aux jurés que nous étions. Ils caricaturent la maladresse des humbles, et la relation entre les maîtres et les valets : c'est sur cet effet de contraste que repose une des formes les plus traditionnelles du comique. Le rire jaillit de cette opposition qui est, dans ce cas précis, doublée d'un anachronisme qui nous ramène à nos propres dilemmes et à nos problèmes actuels dans le domaine du travail et de l'opposition entre le privé et le public.

La mise en scène semble même ajouter un aspect qui touche à la parodie politique, et le rire jaillit d'allusions contemporaines en connivence avec le public. Lorsque dans sa plaidoirie finale l'avocat nous adresse avec emphase un " "Il a tué ? Et alors !!!", nous nous retrouvons devant l'idée et l'image d'une société durablement malade...

La soirée a attiré un large public dans notre village, et a suscité des réactions souriantes et plutôt généreuses pour une prestation très appréciée. Elle s'est prolongée de manière conviviale autour d'un verre avec des échanges fructueux, enrichis de réflexions sur ce meurtre d'un marginal, d'un vagabond, qui devient plus que banal. Une banalité qui renvoie à la xénophobie et à quelque chose qui y ressemble, qui naît de simples potins, de la peur de l'autre et de toutes les différences...

Danièle Vayssié et Didier Leclère
 

Il y a eu 220 entrées samedi soir et 150 dimanche après-midi...

Photo2.jpg

photo3.jpg

Photo1.jpg

photo4.jpg

photo6.jpg

photo8.jpg

Theatre3.jpg

Theatre4.jpg

Theatre5.jpg

Theatre6.jpg

photo98.jpg

photo991.jpg

Theatre7.jpg

photo993.jpg

Theatre8.jpg

photo994.jpg

Photos Louise-Marie Le Bris et Philippe Darnault

... / ... Lire la suite


Nouveau  Randonnée du lundi après-midi 3 avril 2017 - par Lopatrimoni le 27/03/2017 18:37

Rendez-vous devant la bibliothèque de Gignac pour covoiturage à 14 heures.
Regroupement à Martel, sur le parking face à la poste à 14 h 30.
Parcours : Martel - La Seguinie - Les Landes basses et hautes - Les Cartals - Malbouyssou - Cabrejou - La Blanchie haute et basse - Martel.
Distance : 10,5 km
Dénivelé : 150 m

... / ... Lire la suite



Nouveau  LES AINES GIGNACOIS - par laval le 24/03/2017 18:00
Mardi 28 mars 2017 à partir de 14 heures à la salle des fêtes, venez nombreux  passer une après-midi de jeux de cartes ou de sociétés. Cette activité récréative se termine par un petit goûter.

Nouveau  C'est le printemps ! - par Multimedia le 22/03/2017 22:45

printemps.jpg

Photo Cathy Pluvinage

... / ... Lire la suite


Nouveau  Match de foot - par AlainMas le 22/03/2017 18:32

Dimanche 26 mars, à 15 h au stade Auguste Dufau de Gignac, l'ESCG1 reçoit VIGNOBLE 81 1.
Venez nombreux encourager notre jeune équipe. Il ne reste plus que 2 matchs à Gignac pour notre équipe 1 mais, pour notre équipe U17, il reste encore de nombreux matchs à jouer ici, à commencer par un match de retard le samedi 1er avril à 15 h où ESCG rencontrera ST CYPR.-MONT, comptant pour le championnat.

... / ... Lire la suite



Nouveau  CONFERENCE - par FoyerRural le 21/03/2017 20:52

VENDREDI 31 MARS à 20 H 30 - SALLE DES FÊTES
CONFÉRENCE
"SEXE ET EROTISME À AUGUSTORITUM/LIMOGES : UNE VILLE GALLO ROMAINE AU DIAPASON DE SON ÉPOQUE"
Par J. Pierre LOUSTAUD, docteur en histoire de l’université de BORDEAUX MONTAIGNE


Les apports de la civilisation romaine, après la conquête de la Gaule ne sont pas limités aux seuls registres de l'administration, de l’architecture, de la religion ou des routes. Ils ont aussi bouleversé les notions de bien-être et d’intimité du corps par le biais des thermes publics, de la nudité des dieux et des empereurs, visibles dans tous les lieux publics. La romanisation de la société gauloise a diffusé les scènes érotiques dans les peintures murales et sur les objets les plus quotidiens. L’expression amoureuse totalement libérée se répand dans les quartiers de la capitale des Lémovices, Augustoritum, comme partout ailleurs, elle concernait toutes les couches de la société, puisque l’aristocratie locale s’y adonnait avec fougue. C’est cette facette de la romanisation de la Gaule qui sera abordée au travers des
objets de la vie ordinaire, des graffitis et des inscriptions murales découvertes à Limoges. On verra également que ces témoignages un peu particuliers ne sont rentrés dans le champ des études archéologiques que depuis le début de XXème siècle. Auparavant tous les objets jugés licencieux étaient soit détruits, soit conservés dans ce que l’on appelait alors les « enfers des musées ».

Une plongée dans notre Histoire et un témoignage passionnant.

Entrée libre et gratuite.

En partenariat avec Le Foyer Rural et Multimédia et le soutien de CAUVALDOR.

... / ... Lire la suite


Petites annonces -

2
par Admin le 30/10/2015 08:38

Pour consulter les Petites annonces, cliquer sur l'onglet "Petites annonces" du menu horizontal

Comment passer une petite annonce sur ce site ?

Pour déposer gratuitement une annonce, cliquez sur le bouton "Poster un message", indiquez votre nom (ou pseudo), votre adresse e-mail.
Saisissez le texte de votre annonce en n'oubliant pas de mentionner un numéro de téléphone auquel on pourra vous joindre.
Si vous voulez joindre 1 photo ou un fichier PDF, cliquez sur "Nous contacter" (dans le menu horizontal).
Votre annonce sera publiée dès qu'elle aura été validée par l'administration du site ou par la médiatrice.
Attention : nous n'accepterons aucune annonce qui ne serait pas accompagnée d'une adresse e-mail et/ou d'un numéro de téléphone.
Nous nous réservons le droit de refuser toute annonce qui ne nous paraîtrait pas conforme aux règles du droit et aux bonnes moeurs.

Nota bene : Nous supprimons périodiquement les annonces les plus anciennes ou devenues sans objet. Au cas où vous voudriez réactiver une annonce supprimée, veuillez le faire savoir en écrivant aux administrateurs du site.

Les dernières PETITES ANNONCES

29 Recherche nourrice

 

Bonjour, nous recherchons une nourrice agrée sur Gignac pour les lundi, mardi et vendredi  à partir du 15 décembre 2016 nous étudions toutes proposition .

k Contact : jessicaratinon(at)yahoo.fr
 

32 Puériculture 1er âge

Donne lot de vêtements (en bon état) bébé garçon taille naissance à 6 mois, matériel de puériculture et jouets 1er âge.

Contacts : 06.21.15.08.62/05.65.41.25.65
                    claire.xav(at)gmail.com
Vous êtes ici :   Accueil